20,7.
Le canton de Salins-les-Bains est ainsi un des plus pauvres du département du Jura.
Vers le milieu du siècle, l'activité des différentes usines hydrauliques établies le long de la Furieuse s'éteint également.Furieuse, un affluent de la, loue, et est dominée par deux forts à l'est et à l'ouest.En plus du fonds contemporain, la médiathèque possède un fonds ancien, installé dans l'ancien couvent des Clarisses, riche de 14 491 ouvrages tous précieux dont 442 manuscrits et 80 incunables consultables sur rendez-vous et sur place.L'occupation ancienne sous la ville de Salins-les-Bains elle-même est plus difficile à étudier en raison de la densité du bâti ancien et de l'enfouissement des couches archéologiques sous les rejets de cendres de l'exploitation du sel.Enseignement secondaire modifier modifier le code La ville compte une cité scolaire publique, un collège privé et un établissement de statut associatif : la cité scolaire Victor Considerant, construite en 1966 sur près de 4 hectares en tant que lycée «climatique qui comprend un lycée général.On observe cependant ces dernières années une tendance à des résultats très serrés, avec seulement 4 voix d'écart au second tour des élections législatives de 2012 et 8 voix d'écart aux élections municipales de 2014.Héraldique, logotype et devise modifier modifier le code «D'or à la bande de gueules.» Les armoiries de la ville ont été obtenues de Jean sans Peur en 1417, puis confirmées par Louis xviii en 1817.
En 2002, le réseau des musées des techniques et cultures comtoises (mtcc) rédige un premier tirage keno du mois projet scientifique et culturel et valide ainsi officiellement auprès du ministère de la Culture la création du musée du Sel.
La ville a également longtemps été renommée dans le domaine du basket-ball.
Ces exploitations sont principalement tournées vers la production laitière (organisée autour des fruitières à comté notamment une orientation nouvelle puisque la polyculture et le polyélevage arrivaient en tête du précédent recensement agricole de 2000.Trois lieux de culte sont encore actifs aujourd'hui, la chapelle Notre-Dame-Libératrice, la collégiale Saint-Anatoile et l'église Saint-Maurice.événement autour de la science et de l'astronomie pour les Nuits des étoiles 72 ; Septembre : les Journées du Patrimoine et les Journées du Livre ; Octobre : le Jour de la Nuit, manifestation autour de l'astronomie et sensibilisation à la pollution lumineuse.Gérard Lang, « Le Code officiel géographique (COG) -.3. .Cette date marque la séparation de la ville de Salins en deux bourgs : le Bourg-Dessus ou Bourg- le -Sire au Sud, et le Bourg-Dessous ou Bourg- le -Comte au Nord.La dernière modification de cette page a été faite le à 23:03.En 2016, virgo culture bingo la commune comptait 2 652 habitants Note 3, en diminution de 7,4 par rapport à 2011 ( Jura : -0,3, France hors Mayotte : 2,44 ).Salins-les-Bains se situe au sein du bassin salifère comtois, au cœur d'une reculée creusée par la Furieuse, un affluent de la Loue.La porte Oudin, au sud, répondant à l'ancienne porte de Malpertuis au nord, est en partie conservée.À cette époque, les souverains de Franche-Comté exercent toujours leur mainmise sur les affaires de la Grande saline.Finances locales modifier modifier le code Depuis les années 2000, la capacité d'autofinancement Note 2 reste largement supérieure à la moyenne de la strate (communes de 2 000 à 3 500 habitants appartenant à un groupement fiscalisé) 59 : Capacité d'autofinancement par habitant (en euros).Révolutions de Paris : dédiées à la nation et au district des Petits Augustins, par Louis Marie Prudhomme, 1789.